Résistances

Résistances pour Clearomiseur - eCig et Zen Paris

Résistance pour clearomiseur

La vaporisation par résistance chauffante est actuellement la technologie la plus commercialisée pour les cigarettes électroniques. Elle fut inventée et brevetée par un chinois, David Yunqiang Xiu en 2008, dont il donne le nom de ENDS pour "Electronic Nicotine Delivery System".

La résistance pour clearomiseur chauffe à une température de 60° une mèche imbibée de e-liquide qui va s'évaporer sous l'effet de la chaleur, prête à être inhalée. Il s'agit d'une pièce importante pour le vapotage parce que son usure entraîne une baisse du rendu des saveurs et affaibli la production de vapeur. La résistance se trouve dans le tank, dans le cas des kits tout-en-un, et sur l'atomiseur lorsque vous êtes un utilisateur aguerri et que vous utilisez du matériel reconstructible.

Chaque fabricant de kits composés de clearomiseurs détermine les meilleures résistances adaptées à votre e-cigarette en fonction de ses caractéristiques. Si vous utilisez des atomiseurs reconstructible, vous serez alors en mesure de fabriquer votre résistance vous-même. Vous rencontrerez parfois le terme "ressort" à cause de la forme spécifique de la résistance.

Le terme "coil" est très souvent utilisé pour le couple coil-coton alors que sa traduction anglaise signifiant "bobine" ne désigne uniquement que la résistance.

Les différentes résistances pour clearomiseur

Dans votre cigarette électronique vous pouvez transporter un "simple coil" ou un "double coil". Le simple coil ne sera pourvu que d'une seule résistance chauffant la mèche de coton alors que le double coil sera fabriqué avec deux résistances se repartissant l’énergie fournie par la batterie.

Chaque système possède ses avantages : le simple coil consomme moins d’énergie et moins d'e-liquide et par contre, met plus de temps (de façon infime) à chauffer alors que le double coil permet de produire davantage de vapeur, mais au détriment du rendu des saveurs.

Ce fil résistif métallique peut-être en différentes matières, en différents alliages afin de profiter des caractéristiques mécaniques spécifiques du métal. Pour un contrôle de température, vous devrez donc utiliser une résistance en Nickel (Ni200), en Titane (Ti) ou en acier inoxydable (SS). Le Kanthal, marque déposée par la société Sandvik, quant à lui est un alliage fer-chrome-aluminium capable de chauffer à haute température. C'est le métal le plus courant dans la fabrication des résistances pour cigarettes électroniques.

Vers quelles résistances se diriger ?

La puissance de la résistance est mesurée en ohms souvent symbolisé par le symbole Ω en l’honneur de Georg Ohm, physicien allemand à l'origine de la loi d'Ohm. Vous avez donc accès à des coils avec des caractéristiques différentes selon que leur mesure est spécifiée avec plus ou moins d'ohms.

Les vapoteurs débutant se dirigeront vers une valeur proche de 1,5 ohm afin d'avoir une vapeur "normale" et un hit acceptable. Les vapoteurs plus confirmés préfèrent quant a eux des moins puissantes, entre 0,5 et 0,7 Ω, privilégiant davantage la production de vapeur et un hit nettement plus prononcé.

Dans l'univers du clearomiseur, la position peut-être haute ou basse. Cela influe sur la température de la vapeur, plus chaude lorsqu'elle est haute, positionnée près du drip tip et moins chaude lorsque la résistance se trouve proche de la base afin d'obtenir un "hit" plus prononcé.

Il y a 50 produits

Afficher 1-50 of 88 article(s)

Active filters