Compte tenu de la quantité d'infox diffusées tout l'été, nos proches nous ont posé beaucoup de questions sur nos volutes et certains se sont inquiétés pour notre santé.


Revenons sur l'ensemble des sujets, pseudo rapport de l'OMS, mystérieuse maladie aux USA, etc, avec les "vraies" infos, utiles et rassurantes.


Incontestablement nocives


Sont les informations non vérifiées, orientées, anxiogènes, parfois grotesques, mais EFFICACES pour "buzzer", qui ont été diffusées par l'ensemble des médias durant la période estivale 2019. Entre autres, elles nous apprennent que l'on peut trouver de l'antigel dans les e-liquides, et même du monoxyde carbone et des goudrons... !!!


Si vous voulez rire un peu, n'hésitez pas à visionner le montage vidéo réalisé par la Fivape.



Pseudo rapport de l'OMS


Pour résumer, sur 160 pages, 4 sont consacrées à la e cigarette.

Derrière ce pseudo rapport de l'OMS, on trouve la Bloomberg Family Fondation, portant aussi le nom de "Bloomberg Philanthropies". C'est elle qui a financé (en privé) le rapport de l'OMS. Une fondation présidée  par Michael Bloomberg, ancien maire de New-York et multimilliardaire, connu pour la mise en place de mesures contre la vape.  Cela peut-il remettre en question son indépendance et son impartialité ?

Le rapport annonce clairement que la cigarette électronique est moins nocive que le tabac, le bénéfice n'étant bien évidemment pas chiffré...


Mais les auteurs appuient sur le manque d'études quant à l'efficacité de la e-cig pour arrêter de fumer, tandis que là, plusieurs études et données chiffrées prouvent le contraire.


Enfin, il y est précisé que la ecig ne doit pas être adoptée par les non-fumeurs, ce qui est une évidence, et qu'il manque des règles pour encadrer le secteur de la vape, tandis qu'il existe déjà une réglementation contraignante en Europe et spécifique en France. 

L'AFP tire ses conclusions et lance le buzz délétère...


RTL - Vapoter tue ? 6 minutes pour trancher
 avec l'interview du Pr Dubois de l'Académie de Médecine



Mystérieuse maladie et décès de vapoteurs aux USA


Après plus d'un mois à occulter cette information, l'AFP a discrètement publié une brève précisant que les décès et les cas d'hospitalisations étaient finalement liés à la consommation de liquides de vape du marché noir, notamment vendus pour contenir du THC hors de tout contrôle de qualité.

En conclusion, l’accident est la conséquence du vapotage d'e liquides contenant de l'huile de cannabis achetés sur un marché non réglementé et non contrôlé...


Le Pr B. Dautzenberg rappelle aux consommateurs que "vapoter de l’huile de cannabis acheté à des trafiquants peut provoquer de graves maladies. Le poumon a horreur de l’huile. Il ne faut pas mettre de kérosène dans son scooter, pas boire de l’huile de vidange et pas mettre d’huile de THC dans une vape" !


Vapolitique retrace le fil de l'histoire : Décès et hospitalisations aux USA - l'AFP rétracte sa désinformation frelatée sans le dire


Eric Favereau nous livre sa chronique sur le sujet : Vent de panique aux Etats-Unis contre le vapotage


Mise à jour 09/11/2019 :
Le Pr Dautzenberg déclare que "L’huile d’acétate de vitamine E a été retrouvée dans 29/29 cas ou elle a été recherchée dans les cas de pneumopathies US en lien avec vape (CDC). Mettre ce type de vitamine E dans une vape avec ou sans THC conduit en réanimation pour pneumopathie grave."


D'autres attaques ?

Jean-Yves Nau, journaliste et docteur en médecine - Méchante attaque contre la vape : après la pulmonaire, atteinte de la fonction vasculaire ? 

98.5 Montréal - Martin Juneau, cardiologue : vapoter pourrait avoir un impact important sur la fonction des vaisseaux sanguins 


The Lancet met les points sur les i

"L’incontestable nocivité” des cigarettes électroniques a ainsi été invalidée par l’écrasante majorité des publications scientifiques et médicales, dont celles du journal scientifique réputé et respecté The Lancet, qui a quant à lui mis les points sur les i dans son article du 31/08/2019 - Nicotine without smoke, fighting the tobacco epidemic with harm reduction :


"...Le vapotage répond aux besoins de certains anciens fumeurs en substituant des aspects physiques, psychologiques, sociaux, culturels et liés à l'identité de la dépendance au tabac... Certains vapoteurs déclarent qu’ils trouvent le vapotage agréable et qu’ils le préfèrent au fil du temps au tabac. Cela suggère que le vapotage est un substitut viable à long terme au tabagisme, avec des implications importantes pour la réduction des méfaits du tabac. Certaines des réponses des milieux de la santé publique et des politiques à ces technologies perturbatrices ont été négatives et axées sur des risques mineurs, tels que des dispositifs défectueux, des incertitudes quant aux effets à long terme des cigarettes électroniques et la participation de l'industrie du tabac au marché de la vape, plutôt que d’en apprécier les opportunités. Il est décevant que dans son dernier rapport sur le tabac, L'OMS s'en tienne à l'orthodoxie dépassée lorsqu'elle pourrait adopter l'innovation. En assimilant les produits sans fumée à la cigarette, on ne fait que protéger la mainmise du commerce de la cigarette sur les consommateurs mondiaux de nicotine et on annule le potentiel des stratégies modernes de réduction des méfaits du tabac..."



Plus la vape gagne du terrain sur les fumeurs, plus ses détracteurs s'imposent... Mais quand les journalistes censés être source d'informations fiables diffusent des infox, ce sont les piliers du journalisme qui s'effondrent...

En conclusion, mieux vaut écouter les conseils de spécialistes plus compétents :


Emission Grand Bien Vous Fasse du 02/09/2019 sur France Inter avec le Pr Amine Benyamina, Psychiatre et Addictologue, et le Pr Bertrand Dautzenberg, Pneumologue et Secrétaire Général de l'Alliance contre le tabac

‘’Vapoter au lieu de fumer c’est gagner des années à la vie et de la vie aux années !’’ - Antoine Flahault, Médecin chercheur épidémiologiste, Professeur de santé publique