Les propriétés, indications et éventuels modes d'utilisation sont donnés à titre informatif. Ils ne sauraient constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Pour tout usage, il est vivement conseillé de bien se renseigner sur le mode d’administration et, dans un but thérapeutique, de consulter un médecin.

De plus en plus populaire, le cannabidiol, appelé CBD, est devenu un sujet d'actualité au coeur de nombreux débats.

Bénéficiant d'une excellente réputation, il est classé comme complément alimentaire dans une douzaine de pays, notamment aux Etats-Unis.

En France, le CBD est encore peu connu et la confusion persiste entre CBD/THC/cannabis, associés à l’image récréative et aux effets psychotropes. Or, les effets secondaires des molécules diffèrent radicalement.

Au total, la plante de chanvre peut contenir plus d'une centaine de phytocannabinoïdes aux profils très différents dont le tetrahydrocannabinol (THC), responsable d’effets psychotropes, et le cannabidiol (CBD), sans effet sur le comportement, plébiscité pour ses nombreuses applications thérapeutiques.

Certaines espèces de cannabis, comme le cannabis indica, contiennent des niveaux significatifs de tétrahydrocannabinol (THC). D'autres, comme le cannabis sativa,  sont pauvres en THC et riches en cannabidiol (CBD).

Des informations complémentaires sur le chanvre, le CBD et les produits dérivés, sont disponibles sur nos pages dédiées : huile et e liquide.

Le 19 novembre 2020, la Cour de Justice de l'Union Européenne s'est prononcée sur l'affaire Kanavap (1e fabricant français de e-liquides au CBD naturel extrait de sommités du chanvre, en procès depuis 2014) : les données scientifiques démontrent que le CBD n'est ni psychotrope, ni dangereux.

La législation française devrait se prononcer quant à son intérêt légitime de restreindre le commerce des produits issus des feuilles ou des fleurs de chanvre, contrairement au droit européen primaire qui prévoit la libre circulation et la libre commercialisation de l'entière plante de chanvre d'une teneur inférieure à 0.3 % de THC. En attendant, ni l'OMS, ni la Commission Européenne n'ont pu relever de caractère nocif des cannabinoïdes, hors THC.

Le 2 décembre 2020, l'ONU a pris la décision de retirer le cannabis du tableau IV de la convention des drogues, reconnaissant ainsi les vertus thérapeutiques du chanvre et ne la considérant plus comme "particulièrement susceptible d'abus et de produire des effets néfastes", révoquant ainsi une interdiction de 60 ans !

- Voici un documentaire du réalisateur David Jakubovic qui examine les véritables recherches et preuves entourant l'une des plantes les plus sures et les plus thérapeutiquement actives connues de l'humanité : CBD Nation

- Reportage sur l'histoire de l'expert en "herbe", le Pr Raphaël Mechoulam, mondialement reconnu comme le père de la recherche sur le cannabis médical, Prix Harvey 2019-2020 décerné pour des réalisations exceptionnelles dans une grande variété de domaines, notamment la science et la technologie, la santé humaine et les contributions à l’humanité.

- Interview du Pr Michel Reynaud, Psychiatre et Addictologue, en avril 2016 : "Il faut voir le cannabis comme un médicament pour sortir de ces débats hystériques"

- Reportage ARTE : Cannabis sur ordonnance (2017)


- Reportage Envoyé Spécial : L'autre visage du cannabis (28/02/2019)