Voyager avec son e-cigarette

Transporter sa cigarette électronique lorsque l’on voyage fait parfois l’objet de beaucoup de questionnements…

En effet, les compagnies aériennes sont très exigeantes en ce qui concerne la possession de toutes sortes d’objets électroniques à bord d’un avion et plus encore, face aux risques que peuvent provoquer les batteries, notamment celles des vaporisateurs personnels.

Vapoteur dans l’âme et prochainement un voyage de prévu ? Un conseil, renseignez-vous sur les conditions de transport pendant votre voyage et sur la réglementation relative à la cigarette électronique sur votre lieu de destination.

Voici quelques lumières qui pourront vous éclairer :

1 - Les accus et batteries

Aujourd’hui, compte tenu d'une forte propagation des appareils électroniques contenant des batteries, les risques d’incendie sont élevés et les compagnies aériennes se montrent strictes à ce sujet, en conformité avec l'Agence européenne de la sécurité aérienne.

En effet, les batteries en lithium-ion, comme l’accu 18650 utilisé pour le vapotage par exemple, sont contrôlées de très près par les compagnies, et sont explicitement interdites en bagages enregistrés en soute.

Cependant et heureusement, les voyageurs doivent apporter leurs « appareils portatifs de cigarettes électroniques à pile » en bagage à main ou de cabine, mais jusqu'à 2 batteries ou accus seulement et ne sont pas autorisés à recharger leurs appareils. Un conseil : vérifiez le règlement des compagnies aériennes en ce qui concerne la détention des cigarettes électroniques en cabine car les mises à jour des règlements sont fréquentes.

2 - Les e-liquides

Les e-liquides sont autorisés en soute et en cabine. Néanmoins, les compagnies de vol n’autorisent qu’un litre de liquide par passager et des contenants de 100 ml. Notez bien que cette quantité est limitée pour tout liquide en général : huile de massage, shampoing, etc, sont aussi pris en compte.

Prévoyez des flacons transparents pour vos liquides afin qu’ils puissent être identifiés et reconnus facilement.

Par ailleurs, la pressurisation et la dépressurisation en avion peuvent provoquer des fuites de vos e-liquides. Pour remédier à ce problème, l’utilisation de sachets étanches pour les conserver en toute sérénité est vivement conseillé. En cabine, l’atomiseur de votre e-cigarette est soumis aux mêmes problèmes. Pensez-y et, si vous préférez éviter les fuites, videz les avant de prendre l’avion.

Le vapotage en avion est-il autorisé ?

Vapoter dans l’avion est interdit. Le règlement est strict : ni fumeur, ni vapoteur.

Depuis quelques mois, de nouvelles restrictions sont apparues en raison de la mauvaise presse des accus mal utilisés. Les politiques anti-vape veulent faire interdire de manière définitive les cigarettes électroniques et ciblent particulièrement les compagnies de vol américaines pour arriver à leurs fins…

Quels pays autorisent la vape ?

Pour savoir quels pays autorisent le vapotage, il faut vérifier les réglementations des pays concernés.

Il existe des pays où les cigarettes électroniques sont totalement interdites. D'autres n’autorisent pas la vente des produits nicotinés et les réservent aux pharmacies.

Cependant, il existe des pays où la cigarette électronique est localement réglementée, c'est-à-dire exclue dans certains Etats, mais autorisée chez leurs voisins.

Vous trouverez ci-dessous une liste de quelques pays qui, soit bannissent, soit réglementent la cigarette électronique.

- Les pays où l’importation n'est pas autorisée :

Argentine, Brésil, Cambodge, Egypte Emirats Arabes Unis, Singapour, Bruneï, Colombie, Ile Maurice, Jordanie, Liban, Mexique, Oman, Panama, Qatar, Seychelles (en cours de légalisation), Singapour, Thaïlande, Taiwan, Turquie, Uruguay, Venezuela, Vietnam

- Les pays où les e-cigarettes sont soumises à une réglementation locale ou à certaines restrictions :

Argentine, Afrique du Sud, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Brunei, Cambodge, Croatie, Egypte, Emirats Arabes Unis, Etats-Unis, Finlande, Danemark, Hong-Kong, Ile Maurice, Inde, Indonésie, Japon, Jordanie, Liban, Malaisie, Mexique, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Panama, Philippines, Qatar, République Tchèque, Suède, Seychelles, Singapour, Suède, Taiwan, Thaïlande, Turquie, Uruguay, Venezuela, Vietnam

- La liste des aéroports où vous pouvez librement vapoter :

Paris-Charles de Gaulle, Munich, Athènes, Auckland, Barcelone, Budapest, Le Caire, Cancún, Chennai, Dulles, Florence, Francfort, Heathrow, Lisbonne, Madrid, Milan, Marrakech, Las Vegas (Mac Carran), Melbourne, Miami, Nice, Majorque, Tampa, Toronto, Vienne, Varsovie.

Attention : cette liste n’est pas exhaustive et les lois évoluent régulièrement, il est impératif de vous renseigner sur la législation du pays dans lequel vous vous rendez !

Statut législatif de la cigarette électronique selon les différents pays en Juin 2019 : 

Interdit. Dans ces pays, la ecig est soit complètement illégale, soit les pays réclament des licences rendant l'acquisition d'une cigarette électronique suffisamment compliquée  pour en dissuader la et l'utilisation. 

Contrôlée. Ici les pays ont accepté les e-cigarettes sans nicotine seulement pour un usage personnel. Dans ces pays, les lois mises en place pour les e-cigarettes sont très souvent les mêmes que pour les cigarettes classiques. 

Légale. Pays où la cigarette électronique avec nicotine est autorisée.